banques

Pourquoi l’ASB mise sur le Forum Place financière

La structure née après les rapports Graber aura à concrétiser le rapport Brunetti

Pourquoi l’ASB mise sur le Forum Place financière

Banques La structure née après les rapports Graber aura à concrétiser le rapport Brunetti

L’heure est «sérieuse» pour la place financière suisse. Mais «nous demeurons optimistes». Tel est le message adressé à une demi-douzaine de journalistes romands mardi soir à Genève par Patrick Odier, président de l’Association suisse des banquiers (ASB), et Claude-Alain Margelisch, directeur de l’ASB. Quelques jours après la publication du rapport Brunetti (LT du 06.12.2014), l’ASB continue de saluer avec chaleur la qualité du travail des experts, la convergence de vues entre le secteur et les autorités, «le «nouveau souffle» que ce document apporte à la place financière.

Reste à présent à «transcrire dans la réalité, sans attendre, toutes les bonnes idées et toutes les priorités qui figurent dans cette réflexion», dit Patrick Odier. Pour atteindre ce but, soit aboutir à présent à des propositions concrètes, en particulier pour tout ce qui touche la réglementation et les conditions-cadres, le rapport Brunetti mobilise le Forum Place financière, une structure qui réunit autorités politiques et experts née dans la foulée des rapports Graber I et II de décembre 2009, intitulés «Axes stratégiques de la politique suisse en matière de place financière».

«Nous voyons cette structure comme le forum de mise en œuvre du comité d’experts Brunetti», explique Patrick Odier. «Il aura pour devoir d’intégrer les suggestions des banques, de faire des propositions concrètes d’amélioration, d’évoquer avec les autorités où sont les obstacles, les difficultés, etc.»

Son rôle sera important, poursuit Patrick Odier. «C’est un vrai enjeu d’avoir un groupe rodé qui met en œuvre les idées.» Il fera un travail d’analyse et de préparation en amont du processus de réglementation. «C’est important pour l’ASB d’être impliquée très tôt dans le processus réglementaire», ajoute-t-il.

«Il faut concrétiser»

«Tout est sur la table, maintenant il faut le faire, déterminer des priorités.» Membre du Forum Place financière, Claude-Alain Margelisch confirme le rôle majeur de cette structure. «Maintenant, il faut concrétiser. Il faut éviter que les propositions du groupe Brunetti ne finissent dans un tiroir.»

Les banquiers ne sont pas les seuls à croire au rôle majeur du Forum Place Financière. L’ASA, qui coiffe les assureurs privés, recommande d’élever le Forum Place financière «au rang d’organe de coordination chargé du dialogue institutionnalisé entre les autorités, les acteurs du marché et les scientifiques».

Cette enceinte ne doit pas être confondue avec le Forum Place financière Suisse, une structure créée en 2003 avec «pour objectif de contribuer à l’équilibre des choses et de défendre les intérêts de la place financière suisse», selon une lettre de Peter Kofmel, qui était alors son président et conseiller national entre 1995 et 2003. Rassemblant parlementaires, personnalités, organisations et associations «affichant un intérêt pour la place financière suisse», il n’existe plus.

Publicité