Depuis des mois, Swisscom est actif en ville de Lausanne pour y construire son réseau de fibre optique. L’opérateur ne s’en cache pas, en posant des panneaux d’information partout où il creuse des trous pour installer sa technologie. En face, jusqu’à présent, les services industriels de la ville ne faisaient rien. Or ce mercredi, la ville a annoncé un partenariat pour construire ensemble un réseau de fibre optique.

L’idée est de démarrer dans deux zones pilotes qui possèdent un relief et une densité de population différents, soit les quartiers de Chailly et de Praz Séchaud. Au total, 500 bâtiments correspondant à 3000 foyers seront raccordés dès cet automne, avec une fin des travaux prévus début 2010. Tant Swisscom que la Ville possèdent de nombreux points de distribution. L’objectif est que chacun des deux partenaires installe de la fibre vers les bâtiments dont il est le plus proche. Les coûts de construction, qui représentent 80% des investissements en fibre, seront ainsi partagés entre l’opérateur et la collectivité publique.

Combien coûtera ce test, puis l’extension prévue à tout le territoire lausannois, dont l’achèvement est prévu pour 2015? «Nous ne pouvons donner pour l’heure aucun chiffre», a répondu Carsten Schloter, directeur de Swisscom. Il s’est borné à dire que raccorder un foyer coûte entre 1200 et 3500 francs, et ce pour arriver au bas de l’immeuble. Il faut rajouter environ 500 francs pour parvenir dans l’appartement. Selon ce qui est prévu, la fibre sera installée par les deux partenaires jusqu’au pied des immeubles: ensuite, libre à chacun d’eux installer de la fibre ou du câble à l’intérieur du bâtiment.

Le but sera que tant la ville que Swisscom disposent d’une fibre, mais aussi d’une seconde à louer ou vendre à un autre opérateur de leur choix. Au total, quatre villes seront ainsi déployées. Les propriétaires d’immeubles accepteront-ils de financer le câblage intérieur? «Je ne peux pas imaginer qu’ils demeurent insensibles aux demandes des locataires», a répondu Jean-Yves Pidoux, directeur des Services industriels de la ville.

Discussions à Genève

Swisscom a déjà conclu des accords comparables à Zurich, pour le canton de Fribourg et à Saint-Gall. L’opérateur a entamé une approche avec le canton de Vaud. Des premières discussions devraient bientôt commencer avec la Ville de Genève.