Le trader amateur considéré comme l’auteur du flash crash de mai 2010 a été condamné mardi passé à 1 an d’assignation à domicile par un tribunal de Chicago. Il doit retourner dans sa chambre de la banlieue londonienne, depuis laquelle il avait provoqué une perte momentanée de 1000 milliards de dollars sur les marchés.