Commentaire

«Nos entreprises romandes sont déjà socialement responsables, presque sans le savoir. Voilà le premier élément structuré permettant de faire connaître ces bonnes pratiques et de les développer.» Le discours – en condensé ici – de la Fédération des entreprises romandes Genève et du Centre patronal à l’occasion de la sortie de leur brochure sur cette thématique s’apparente d’abord à une forme d’autocongratulation.

Sur les points faibles à améliorer, la réponse est laconique et sans engagement: «Chaque cas d’entreprise est différent.» Certes, mais les grilles d’analyse existent. Ces associations patronales ont déjà fait un pas important en mettant la question de la RSE sur la table des petites et moyennes entreprises, souvent tenues à l’écart de ce débat. Ne pourraient-elles pas faire avancer cette problématique en dressant un véritable état des lieux et en proposant des cours de formation dans ce domaine? Ne serait-ce que pour voir si leur brochure – sûrement efficace par sa simplicité – a un impact sur le terrain. Marie-Laure Chapatte