Mode

«L’e-commerce ne sera jamais profitable à un détaillant suisse», selon la directrice de PKZ

A rebours de la tendance observée dans le secteur, l’enseigne de vêtements zurichoise agrandit son magasin genevois. C’est cette stratégie dans le commerce physique qui doit porter la croissance à l’avenir, selon sa patronne Manuela Beer

Chez les détaillants, c’est le secteur qui a perdu le plus de plumes. Avec une baisse de 9% des chiffres d’affaires l’an passé, la mode subit de plein fouet la concurrence étrangère en ligne, selon l’étude publiée chaque année sur la branche par Credit Suisse. En décembre dernier, période des Fêtes et habituellement de faste, la baisse était de 6% par rapport au même mois de 2017, rapporte l’Office fédéral de la statistique. Les fermetures de magasins se sont enchaînées: Schild en 2013, puis Bata, Switcher, Yendi, Charles Vögele, dont l’acquéreur italien OVS vient aussi d’annoncer son départ.

A ce sujet: OVS, la débâcle helvétique