L'économie zurichoise ne se résume pas à ses seuls poids lourds de la banque et de l'assurance. L'économie dite créative, qui regroupe des activités très diverses incluant l'architecture, le design, l'édition, l'industrie des jeux et des logiciels ou encore la publicité, y occupe aussi une place clé.

Au total, ce secteur emploie plus de 53000 personnes dans le canton de Zurich. Cela représente quelque 44900 postes à plein-temps pour l'ensemble du canton et 24800 pour la seule ville de Zurich. En comparaison, les secteurs de la banque et du crédit occupent entre 43500 et 50800 personnes en région zurichoise, selon les définitions retenues.

En représentant un quart des 201000 emplois que compte cette branche d'activité en Suisse, l'économie «créative» constitue une activité clé pour l'agglomération zurichoise. Le chiffre d'affaires de ce secteur totalise 16,6 milliards de francs pour le canton (61,7 milliards en Suisse), avec une valeur ajoutée brute de 5,26 milliards (19,5 milliards à l'échelle nationale). Tels sont les principaux éléments qui ressortent de la deuxième étude sur ce thème, réalisée sur mandat de la promotion économique du canton et de la ville de Zurich. A noter que ces résultats se basent sur l'exercice 2005. Un décalage dû au fait qu'une grande partie des données utilisées émanent d'inventaires d'entreprises ou des chiffres de la TVA. Des statistiques publiées avec un certain délai, explique Rahel Kamber de la promotion économique zurichoise.

Jeux et logiciels en tête

L'industrie des logiciels et des jeux est à l'origine du quart des emplois créés dans la branche. Le chiffre d'affaires de ce segment atteint 6,38 milliards de francs, loin devant le design (2,19 milliards), l'édition (2,07 milliards), l'architecture (1,85 milliard) et la publicité (995 millions).

La préservation d'espaces de création à des loyers abordables constituera un facteur clé pour le développement futur de l'économie «créative» en région zurichoise, concluent les auteurs de l'étude.