Tout redevient politique. Les gouvernements ne cessent d’interférer dans la conduite de l’économie. C’est évidemment la conséquence de la crise énergétique et de la guerre en Ukraine. Mais c’est aussi une tendance de fond qui vient de la nouvelle fracture de l’économie mondiale.