L’économie suisse devrait connaître une période de stagnation durant les prochains mois, à en croire le KOF. Le baromètre conjoncturel de l’institut zurichois a poursuivi son recul en décembre, cédant 0,33 point pour se fixer à 0,01.

La tendance à la baisse, observable depuis mai, a toutefois légèrement fléchi en décembre par rapport au mois précédent, a relevé mercredi le Centre de recherche conjoncturelle de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) dans un communiqué.

Le KOF élabore son baromètre sur la base de plusieurs modules et sous-modules, parmi lesquels figurent la construction, l’industrie ou encore la consommation.

Le module «PIB principal» (ensemble de l’économie sans la construction et le crédit) présente toujours une tendance nettement négative. Les modules «Construction» et «Crédit» se maintiennent en revanche en zone positive.

A l’instar des autres prévisionnistes, le KOF avait à la mi-décembre revu à son tour ses prévisions conjoncturelles à la baisse pour la Suisse. Après un hiver en régression, l’économie devrait quasiment stagner l’an prochain, selon les experts zurichois.

L’institut prévoit une progression du produit intérieur brut (PIB) de seulement 0,2% en 2012, alors qu’en septembre il tablait encore sur une croissance de 1,5%. La faiblesse conjoncturelle devrait se répercuter assez rapidement sur l’emploi, d’après le KOF.