Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La sortie au cinéma de «Angry Birds Movie» au printemps 2016 a rapporté plus de 350 millions de dollars à l’éditeur Rovio.
© Tuomas Forsell/Reuters

Divertissement

L'éditeur du jeu «Angry Birds» prépare son entrée en bourse

Après plusieurs années d’essoufflement, l’entreprise finlandaise Rovio, développeuse du jeu «Angry Birds», pourrait être valorisée à plus de 2 milliards de dollars

Le développeur de jeux vidéo Rovio Entertainment a annoncé mardi son intention d’entrer sur les marchés financiers, à la bourse d’Helsinki. L’entreprise finlandaise cherche à lever des fonds pour financer son développement.

«Rovio est très bien positionné sur le marché en croissance du jeu sur mobile […], a indiqué Mika Ihamuotila, président du conseil d’administration dans un communiqué. L’entrée en bourse devrait permettre aux investisseurs de participer au succès de l’entreprise.»

Rovio va émettre de nouvelles actions, pour un montant de 30 millions d’euros (34,2 millions de francs). Une partie des actionnaires céderont également leurs titres. Le montant de l’opération pourrait atteindre 2 milliards de dollars (1,9 milliard de francs), selon Bloomberg. La date de l’entrée en bourse et le montant d’émission des actions n’ont pour l’instant pas été communiqués.

Une nouvelle stratégie de diversification

Après le succès planétaire de son jeu mobile Angry Birds lancé en 2009, consistant à propulser des oiseaux multicolores sur la forteresse des cochons verts ennemis, le développeur finlandais, en panne de nouveautés, avait traversé plusieurs exercices difficiles, licenciant près d’un tiers de ses 700 employés en août 2015.

Rovio a retrouvé le chemin de la croissance l’année dernière, avec la sortie au cinéma de Angry Birds Movie, qui a rapporté plus de 350 millions de dollars à ses propriétaires. L’entreprise a d’ores et déjà signé un accord de distribution avec le producteur américain Columbia pour la suite du film, prévue pour le mois de septembre 2019.

Les revenus du groupe sur les six premiers mois de 2017 ont connu une croissance de 94% par rapport à la même période l’année dernière. L’entreprise, qui a généré un bénéfice net de 13,3 millions d’euros en 2016, diversifie de plus en plus ses activités. Rovio a inauguré plusieurs parcs à thème ces dernières années et publie des livres jeunesse dans une douzaine de langues.

Lire aussi: Les jeux vidéo changent d’écran

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)