Vieillesse

L’EMS adapte son offre aux baby-boomers

Les institutions rivalisent de créativité pour adapter leur offre à une génération de seniors plus exigeante. Le but avoué: exister dans les communautés, pour créer à terme des synergies de coûts. Reportage à Cham, dans un home doté d’une salle de sport ouverte au public

Cet exercice, il aime bien le faire. Les deux pieds posés sur des ballons à picots, les mains accrochées aux espaliers, Walter Gretener, 88 ans, compte consciencieusement les flexions. Sous l’œil attentif de son coach, Marco Preite. «Le sport, ça fait du bien, je n’ai jamais eu de problèmes aux hanches ou aux genoux», lance cet ancien fermier – «2 hectares de production de légumes et 30 vaches» – devant deux trentenaires admiratifs qui s’entraînent aussi ce matin-là. C’est la particularité de ce fitness de Cham, dans le canton de Zoug: situé dans un EMS, il est ouvert à tous.

Lire aussi: EMS: du tarif unique au prix sur mesure en Suisse romande