Des parachutes dorés au climat, l’engagement actionnarial a changé de dimension. Au début des années 2000, des groupements d’actionnaires s’opposaient régulièrement aux rémunérations et autres doubles casquettes de certains grands patrons du SMI, à commencer par l’emblématique Daniel Vasella, de Novartis, avec parfois des résultats d’estime. En 2019, les actionnaires de BP, sous la pression de mouvements internationaux, acceptaient de rendre le pétrolier plus transparent sur sa stratégie climatique.

Lire une précédente chronique: L’engagement actionnarial entre dans l’âge de raison