Le groupe informatique chinois Lenovo a affiché ses capacités d'innovations dans les smartphones en dévoilant, jeudi à San Francisco, une série de nouveaux appareils, parmi lesquels des modèles modulables ou intégrant des fonctionnalités de réalité augmentée.

La possibilité de cartographier le monde réel sur son écran 

Le plus attendu de tous était peut-être le premier téléphone grand public utilisant une technologie de réalité augmentée développée par Google dans le cadre de son «projet tango», le «PHAB2 Pro», qui sera disponible dans le monde entier en septembre pour 499 dollars.

Lire aussi: Lenovo innove avec son design atypique pour ses modèles Yoga

Un partenariat entre Google et Lenovo avait été annoncé en janvier lors du salon CES de Las Vegas, mais aucun détail sur l'appareil n'avait filtré à l'époque. Enfin dévoilé jeudi, le smartphone dispose de capteurs lui permettant de repérer et cartographier son environnement immédiat, ce qui permet ensuite de voir sur son écran les images du monde réel auxquelles s'ajoutent d'autres éléments sous forme d'hologrammes. Les applications vont des jeux à la recherche de la taille de canapé qui s'intègre le mieux dans une pièce.

 

Google avait dévoilé le projet de recherche Tango en 2014, sur un appareil mobile expérimental bardé de capteurs pour pouvoir reproduire une pièce en 3D et l'environnement autour de l'utilisateur. Mais jusqu'ici, le seul appareil à utiliser la technologie était une tablette fabriquée par Google à destination des développeurs.

Le Moto Z disponible dans les mois à venir aux Etats-Unis

Lenovo a aussi présenté jeudi de nouveaux smartphones personnalisables Moto Z fabriqués par sa filiale Motorola (rachetée à Google en 2014 pour près de 3 milliards de dollars). Des modules peuvent être fixés sur ces appareils avec de petits aimants afin de leur donner des fonctionnalités supplémentaires, par exemple les transformer en puissants hauts-parleurs ou leur permettre de projeter des vidéos sur des murs ou des plafonds utilisés comme des grands écrans.

«Ce téléphone peut se transformer», a fait valoir l'acteur Ashton Kutcher, l'une des célébrités recrutées par Lenovo pour lui servir de porte-parole, évoquant «un changement total des règles du jeu».

Lire aussi: Google promet la sortie de son smartphone modulable pour 2017

Lenovo a aussi lancé un concours de création de modules pour les développeurs, doté d'un prix d'un million de dollars. 

L'appareil a en outre la particularité d'avoir supprimé la prise de modèle standard sur lequel la quasi-totalité des téléphones permettent aujourd'hui de brancher des écouteurs. Le Moto Z sera d'abord disponible aux Etats-Unis dans les prochains mois pour les clients de l'opérateur Verizon, puis il sera lancé ailleurs dans le monde plus tard cette année, selon Lenovo. Son prix n'a pas été divulgué.

Un modèle flexible et un autre incassable 

Autre innovation présentée jeudi par Lenovo: un smartphone à l'écran incassable. «Les consommateurs font beaucoup tomber leurs téléphones», a commenté Peter Hortensius, directeur technologique de Lenovo. «Ceci nous a donné une idée: pourquoi pas un écran qui ne casse pas?».

«Ils sont vraiment en train de rattraper leur retard après être arrivés tard sur le marché»

Lenovo a aussi donné un aperçu de ses recherches sur des appareils flexibles. La star de YouTube Meghan McCarthy a notamment enroulé un prototype de smartphone autour de son poignet, et plié en deux une tablette en regardant une vidéo de chat. «Ce n'est pas encore un produit, mais c'est un signe des choses à venir», a assuré Peter Hortensius.

Mika Kitagawa, une analyste du cabinet de recherche Gartner, a vu dans ces innovations la preuve que Lenovo a l'intention de devenir un acteur sérieux sur le marché des smartphones, même s'il n'y a vraiment fait son entrée qu'avec le rachat de Motorola.

«Ils sont vraiment en train de rattraper leur retard après être arrivés tard sur le marché, mais ils ont déjà du succès», a-t-elle assuré. Gartner classait Lenovo en septième position au dernier trimestre sur le marché des smartphones.