L’entreprise vaudoise Logitech change de nom pour devenir Logi

Technologie Le groupe estime s’être réinventé depuis 2013

Trente-quatre ans après sa fondation, Logitech change de nom. Ce mercredi, l’entreprise basée à Lausanne, sur le campus de l’EPFL, va annoncer qu’elle se nommera désormais Logi. «La société a beaucoup changé ces derniers mois, et tout devient lié à la technologie, a déclaré lundi soir à San Francisco Bracken Darrell, directeur de l’entreprise. Regardez cette table autour de laquelle nous discutons: d’ici peu, elle sera aussi connectée à Internet. La technologie envahit notre quotidien, il n’y a plus besoin d’avoir le «tech» dans notre marque.»

Depuis 1981 et sa fondation par Daniel Borel, Pierluigi Zappacosta et Giacomo Marini, Logitech a changé plusieurs fois de logo. Il y en eut quatre au total, tous très similaires et intégrant aussi bien le nom qu’un petit dessin représentant une souris ou un œil. La marque «Logi» apparaîtra dès à présent sur tous les nouveaux produits. Mais «Logitech» demeurera comme marque sur les accessoires pour PC, tels les claviers et souris. La marque Ultimate Ears (UE) continuera d’exister pour les accessoires audio.

Avec cette mue, l’entreprise veut montrer qu’elle est plus proche des consommateurs. Sa nouvelle marque sera associée à des périphériques de plus en plus colorés, comme on le voit déjà avec certains claviers pour tablettes. Que pense Daniel Borel de ce changement? «Il aime beaucoup la marque Logi, assure Bracken Darrell. J’ajoute que de nombreux consommateurs nous appellent déjà Logi, c’est donc un pas logique.» Le coût du changement de nom n’a pas été précisé.

Comment le directeur pense-t-il orienter Logi ces prochaines années? «Les périphériques pour PC vont rester importants, mais comme le marché du PC décline de quelque 5% par année, leur volume va se réduire, explique Bracken Darrell. Nous misons aujourd’hui beaucoup sur quatre secteurs en croissance, les accessoires pour jeu, les caméras pour les conférences, les haut-parleurs portables et les accessoires pour tablettes. Nous tablons aussi sur des produits nouveaux qui n’ont rien à voir avec ce que nous faisons actuellement, mais je ne peux vous en dire davantage.»

Rester en Suisse

Basé à Lausanne sur le campus de l’EPFL mais aussi à Newark, à une cinquantaine de kilomètres de San Francisco, le futur Logi ne compte pas déplacer ses sièges. «Nous sommes très heureux ainsi, nous bénéficions à plein des cultures de ces deux pays, même si une grande partie des employés en Suisse et aux Etats-Unis sont d’origine étrangère. Ce mix est très favorable à l’entreprise», assure Bracken Darrell. La société compte aussi, entre autres, un centre de recherche à Cork en Irlande et des usines en Chine.

Lors de son dernier exercice annuel, clôt fin mars, la société affichait un chiffre d’affaires de 2,11 milliards de dollars pour un bénéfice net de 135 millions.