Medtech

L’entreprise vaudoise Symetis est rachetée par Boston Scientific

La société d’Ecublens passe en mains américaines pour la somme de 435 millions de dollars. Son entrée en bourse est annulée

La société Symetis devait entrer en bourse lundi 3 avril sur la plateforme Euronext à Paris. Pourtant, ce scénario vient de prendre une nouvelle tournure. L’entreprise vaudoise basée à Ecublens a annoncé jeudi son rachat par le groupe américain Boston Scientific pour la somme de 435 millions de dollars en liquide (430 millions de francs).

La réponse des investisseurs a été positive et nous les remercions pour l’intérêt qu’ils ont porté à Symetis

La mise en bourse est annulée. «J’ai appris la nouvelle il y a quelques jours seulement», assure Khaled Bahi, directeur financier de Symetis qui planchait depuis plusieurs mois, avec son équipe, sur cette IPO. L’opération aurait permis de récolter environ 55,8 millions d’euros (59,36 millions de francs) pour développer une nouvelle génération de valves cardiaques. «La réponse des investisseurs a été positive et nous les remercions pour l’intérêt qu’ils ont porté à Symetis», a souligné, dans un communiqué, Jacques Essinger, directeur de Symetis.

Lire aussi: Symetis veut lever 60 millions de francs sur Euronext

Les actionnaires parmi lesquels on retrouve par exemple Endeavour Vision, Novartis Venture Fund ou Wellington Partners, ont reçu une offre de rachat, apparemment au moment où Symetis avait déjà entamé son introduction en bourse. Celle-ci avait été lancée le 20 mars. «Ils ont décidé d’accepter la proposition de Boston Scientific», ajoute Khaled Bahi. La valorisation de l’entreprise avant son introduction en bourse était «de l’ordre de 280 millions d’euros», selon Truffle Capital.

Plus de 290 emplois concernés

«Ce rachat sera positif pour le développement de la société et le placement de nos produits. Boston Scientific possède en effet une force commerciale considérable», vante Khaled Bahi. Le groupe américain, jusqu’ici concurrent de Symetis, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 8 milliards de dollars, dont plus de 3 milliards de dollars dans le domaine cardiovasculaire. Il affiche son ambition de jouer un rôle prépondérant sur le marché des valves aortiques transcatéther (TAVI) et d’autres dispositifs médicaux cardiaques. Il possède déjà une présence en Suisse, avec des bureaux à Soleure.

Lire aussi: Symetis se lance sur un nouveau marché

Il est prématuré de spéculer sur une éventuelle délocalisation et je ne peux pas me prononcer au nom de Boston Scientific.

Créée en 2001, Symetis a lancé son premier produit en 2011. Son chiffre d’affaires a atteint 38,4 millions de francs en 2016, pour des pertes de 16,3 millions. A la fin 2016, elle comptait 291 emplois, dont 104 étaient des postes liés directement aux activités propres du groupe. La société restera-t-elle sur terres vaudoises? «Il est prématuré de spéculer sur une éventuelle délocalisation et je ne peux pas me prononcer au nom de Boston Scientific. Mais, nous possédons un outil de production et toute une équipe de recherche & développement ici à Ecublens», conclut Khaled Bahi.

Publicité