À LIRE

Télécoms: Il aura fallu attendre huit mois pour qu’Orange, renommé Salt en avril, baisse ses prix après avoir été racheté par Xavier Niel. Dans le détail, l’opérateur lance cinq abonnements, pour la plupart forfaitaires. Ils remplacent les offres appelées «Me». Tour d’horizon.

Marchés: Les bourses européennes ont plongé lundi, prises de panique après la déroute des bourses asiatiques sur fond de craintes pour l’économie mondiale. Les indices chinois ont connu leur pire journée depuis 2007, l’année de la crise financière mondiale. Annulant toute sa progression depuis début janvier, celui de Shanghai s’est effondré de 8,5%, une chute probablement contenue par les coupe-circuit, qui limitent la baisse des titres à 10%. Pourquoi une telle panique? Explications et l’édito «Quelles boussoles pour les marchés?»

Scandale: Ils seraient environ 7000, répartis entre la France, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse. Dont 150 au moins résident à Genève, selon nos informations. Des épargnants d’origine portugaise pour la plupart qui ont fait confiance au fleuron bancaire de leur pays, la Banco Espirito Santo (BES). Et qui craignent aujourd’hui de tout perdre.

Technologie: PostFinance a lancé son application Twint en Suisse romande. La concurrence sera rude avec l’apparition attendue de nombreux services de règlement par smartphone.

AGENDA DU JOUR

Suisse: L’Office fédéral de la statistique (OFS) publiera son baromètre de l’emploi au deuxième trimestre 2015. AXA présentera une étude sur la perception des caisses de pension par la population suisse et KPMG, une autre étude sur les performances des banques privées suisses.

Allemagne: Berlin publiera les chiffres définitifs du PIB au premier semestre, les chiffres du déficit public ainsi que le baromètre IFO du mois d’août.