L’AGENDA DU JOUR:

Politique monétaire: Début de la réunion monétaire de la Fed aux Etats-Unis. La décision d’une hausse ou pas des taux tombera à 20 heures, jeudi soir. Une nouvelle phase de stress s’ouvre pour les marchés financiers.

Luxe: Richemont a annoncé ce matin avoir réalisé des ventes en hausse pour les cinq premiers mois de son exercice décalé 2015/2016, clos au 31 août, un chiffre d’affaires en hausse de 16% en euro et de 4% en monnaies locales par rapport à la même période l’an dernier. Malgré ces bons chiffres, une étude démontre qu’un vent de pessimisme souffle sur l’industrie horlogère suisse.

Statistiques: Dans la journée, la zone euro et les Etats-Unis publieront leurs derniers chiffres pour l’inflation du mois d’août.

À LIRE:

Devises: Et si le cap de 1,20 franc pour un euro était franchi d’ici à la fin de l’année? Huit mois après l’abolition du taux plancher, c’était l’espoir de nombreux exportateurs après que la barre de 1,10 franc a été franchie vendredi dernier. Credit Suisse a douché ces espoirs. Le taux de 1,10 franc devrait perdurer d’ici à la fin de l’année, a averti la banque.

Migrants: La question des réfugiés est sujette à de nombreuses interprétations en Europe. Et l’économie ne déroge pas à la règle. Si les migrants représentent une «bonne nouvelle» pour certains, ils sont considérés comme «un fardeau» par d’autres. Tobias Müller, professeur d’économie à l’Université de Genève et spécialiste du marché du travail et des migrations, donne son avis.