En Suisse, 8065 nouveaux logements ont été construits durant le premier trimestre. Cela représente 23,3% de plus que l'année dernière à la même période. C'est également le plus beau «score» depuis 1997, où 8510 constructions avaient été enregistrées (au premier trimestre toujours).

«Essor», «augmentation continue», «poursuite de la hausse», les communiqués de l'Office fédéral de la statistique (OFS) se suivent et se ressemblent: le secteur de la construction a décidément la forme. Parmi les principales agglomérations, Lausanne s'est révélée la plus dynamique. La capitale vaudoise a ainsi vu s'ériger 529 habitations (+61,3%). «La politique de logements subventionnés menée par la Ville couplée aux velléités de constructions suscitées par l'arrivée prochaine du métro expliquent cette progression», estime Olivier Français, conseiller municipal en charge des travaux. Selon lui, la tendance devrait rester identique durant les deux prochaines années. A Genève, la hausse est modérée (+4,9% à 364), tandis que Bâle est la seule à afficher un recul parmi les grandes villes.

Toujours sous l'impulsion des agglomérations, à la fin mars, quelque 46 000 logements étaient par ailleurs en construction. Soit une progression de 2000 unités. En revanche, le nombre de permis de construire vient assombrir le tableau. Les autorisations ont pratiquement stagné (+30) à 11 600. «Alors que l'année dernière, elles avaient crû de 1947 unités au premier trimestre», rappelle Kamel Chaouach, à l'OFS.