Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un champ de Monsanto à Hawaï. /AP
© Matthew Thayer

Etats-Unis

L'Etat de Washington dépose une plainte contre Monsanto

Cet Etat demande des dommages et intérêts liés à l'impact de la production de polychlorobiphényles de 1935 à 1979 sur ses ressources naturelles

L'Etat américain de Washington a porté plainte contre Monsanto. Dans un communiqué diffusé jeudi, le procureur général de l'Etat de Washington affirme que Monsanto a produit des PCB «pendant des décennies tout en cachant ce qu'il savait des dégâts causés par ce produit chimique toxique à la santé humaine et à l'environnement».

Les PCB ont durant un temps été largement utilisé pour isoler les équipements électriques ainsi que dans les peintures et les mastics. Ils ont aussi été liés à des cas de cancer, des perturbations du système immunitaire et à d'autres problèmes de santé.

Lire aussi: Les PCB, matériaux d’hier, poisons d’aujourd’hui

Monsanto, qui produit notamment des semences génétiquement modifiées et des pesticides, a jugé que la plainte déposée auprès de la Cour supérieure du comté de King était infondée. «Cette affaire est hautement expérimentale car elle cherche à attaquer un fabricant pour avoir vendu un produit chimique utile et légal, il y a quatre à huit décennies de cela», a dit dans un communiqué le vice-président du groupe, Scott Partridge.

L'Etat demande des dommages et intérêts

La fabrication de ces composants a été interdite aux Etats-Unis en 1979. Monsanto était le seul producteur de PCB de 1935 à 1979, a précisé le procureur général de l'Etat de Washington, Bob Ferguson.

Lire aussi:  Monsanto est-il coupable d'«écocide»?

La plainte déposée contre Monsanto et deux de ses filiales, Solutia et Pharmacia, s'accompagne d'une demande de dommages et intérêts pour les dégâts causés aux ressources naturelles de l'Etat et l'impact économique subi par ses résidents.

«Des PCB ont été trouvés dans des baies, des rivières, des sources, des sédiments, dans les sols et dans l'air dans tout l'Etat de Washington, avec plus de 600 sites de contamination suspectée ou confirmée, du détroit de Puget à la rivière Wenatchee, du lac Spokane à la Baie du Commencement», a-t-il déclaré. Monsanto fait l'objet de plaintes similaires dans au moins huit autres villes de la côte ouest.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)