Entre 35 et 40 dollars. C’est la différence de prix moyenne cette semaine entre les cours du Brent et ceux de l’Oural, le pétrole de référence russe. Un écart dix fois plus important qu’avant la guerre en Ukraine et qui s’est accentué depuis le 5 décembre. Ce jour-là, les pays occidentaux ont fixé un plafonnement, à 60 dollars, sur le prix du baril russe et ils ont interdit quasiment toutes les importations de brut russe sur leurs territoires.