Dans le seul canton de Zurich, près de 10 milliards de francs d’argent non déclaré ont été régularisés au cours des dix dernières années, rapportait début janvier la presse alémanique. A Zurich comme dans le reste du pays, le nombre de déclarations spontanées a explosé ces dernières années, souvent avant l’entrée en vigueur de l’échange automatique d’informations fiscales. Est-il toujours possible de dissimuler des avoirs en Suisse? L’étau se resserre, mais sans complètement annihiler des zones grises qui font qu’il n’est pas toujours possible de savoir si un actif est déclaré ou pas.

Lire aussi: Véritable explosion des déclarations spontanées au fisc