Les Etats membres de l’Union européenne (UE) seront-ils bientôt à court de dispositifs médicaux et mettront-ils en danger la santé de leurs citoyens, en menaçant par exemple la disponibilité des poches de sang ou la réalisation des dialyses? C’est la question concrète que se posent les ministres européens de la Santé. Réunis mardi à Luxembourg, ils ont demandé à la Commission de les aider à empêcher ce scénario catastrophe.