Sanctions

L’Europe s’apprête à faire du troc avec l’Iran

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni vont lancer un mécanisme qui permettrait aux entreprises européennes de commercer avec l’Iran, malgré la menace des sanctions américaines. Des pays tiers pourraient y participer, mais la Suisse ne s’y intéresse pas

On peut le surnommer bourse d’échange, système de troc, chambre de compensation. Le Special Purpose Vehicle (SPV), qui permettrait aux entreprises européennes de contourner les menaces de sanctions américaines contre l’Iran et de continuer à commercer avec ce pays de 80 millions d’habitants, devrait voir le jour. Jeudi ou vendredi. Parole de Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, qui s’en est expliqué en fin de semaine passée devant les sénateurs à Paris.

Lire aussi: Iran: les sanctions en sept questions