Diplomatie

L'Europe serre les coudes face à Donald Trump

Si le président américain concrétise son projet de taxer davantage le vin français, les Européens répliqueront ensemble, a prévenu le président du conseil européen Donald Tusk. Avant son arrivée en France, Donald Trump a réitéré ses menaces

Le président du Conseil européen Donald Tusk a averti samedi que l'Union européenne riposterait si Donald Trump décrétait de nouveaux droits de douane sur le vin français en rétorsion à la taxation des géants américains du numérique.

Lire aussi: La «taxe GAFA» française part sur des bases fragiles

«Je protègerai le vin français avec une sincère détermination (...) Si les Etats-Unis imposent des taxes, alors l'Union européenne répondra sur le même plan», a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse peu avant l'ouverture du sommet du G7 à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

Menaces américaines

La taxation des géants du numérique annoncée par la France le 11 juillet dernier vise à créer un impôt sur le chiffre d'affaires réalisé par ces grandes entreprises dans l'Hexagone, alors qu'elles sont pour la plupart basées aux Etats-Unis, où elles sont imposées sur leurs bénéfices. «C'est une solution imparfaite pour remédier à un système de taxation caduque», a reconnu Jennifer McCloskey, du groupement professionnel Information Technology Industry Council.

Donald Trump avait alors répliqué en affirmant que les Etats-Unis pourrait taxer davantage le vin français exporté aux Etats-Unis. Peu avant son décollage pour la France, où il a atterri samedi pour participer au G7, il a dit ne pas aimer «ce que la France a fait. Je ne veux pas que la France impose des taxes sur nos sociétés. C'est très injuste!» «S'ils (les Français) le font, nous imposerons des droits de douane sur leurs vins, a-t-il menacé. Des droits de douane comme ils n'en ont jamais vu»,

Lundi dernier, les représentants d'Amazon, de Facebook, de Google et d'autres leaders de l'internet se sont élevés collectivement, lors d'auditions à Washington, contre la taxation française des groupes numériques, dénonçant rétroactivité, discrimination et double imposition.

Publicité