Ce sont des brèches nouvelles dans la bonne vieille pierre. De plus en plus nombreuses et visibles. A tel point qu’il devient difficile de les ignorer. Les proptechs, pour «Property Technology» seraient au nombre de 8000 dans le monde. Et un peu plus de 300 en Suisse. Autant de start-up qui affichent la même ambition: parvenir à convaincre, et qui sait, à «disrupter» l’un des secteurs d’activité les plus importants et les plus prospères du pays.