Des millions d’Américains pourraient prochainement recevoir de nouveau des chèques de la part de leur gouvernement, pour faire face aux difficultés créées par la pandémie de coronavirus. Cette aide pourrait être plus généreuse que celle déclenchée au printemps, à travers ce qu’on a appelé l’helicopter money. Le principe d’une nouvelle distribution d’argent semble acquis, mais elle nécessite un accord au Congrès, entre démocrates et républicains. Ce qui ne sera pas chose facile, les premiers poussant pour un soutien plus marqué, tandis que les seconds souhaitent des financements plus précis.

L’hélicoptère monétaire semble prêt à redécoller aux Etats-Unis. Lors de sa première campagne, au printemps, cette distribution d’argent public avait apporté près de 270 milliards de dollars à des foyers américains, à travers plus de 160 millions de versements, selon les chiffres du fisc américain (arrêtés au 31 mai). Mais ce soutien public semble insuffisant face à la progression de la pandémie outre-Atlantique et à ses effets sur l’économie. Au deuxième trimestre, le PIB américain a ainsi chuté de 33% en rythme annualisé, et environ 32 millions d’Américains reçoivent des allocations chômage, selon les dernières statistiques du Ministère du travail.