La société romande de conseil, de formation et d'ingénierie informatique GDI – Groupe Unilog, riche de 110 collaborateurs, a un nouveau directeur général. Jean-Daniel Zürcher remplace à ce poste Pierre Bacle, fondateur de GDI, qui a souhaité se retirer après le rachat de son entreprise par le groupe franco-allemand Unilog en novembre dernier. Le nouveau patron est entré chez GDI en 1996 en tant que directeur régional et n'entend pas bouleverser l'ordre établi. Ses projets? Apporter à sa clientèle des prestations à valeur ajoutée, grâce à l'apport des nouveaux produits UNILOG, former ses collaborateurs à cet effet, et enfin créer un esprit d'entreprise. «C'est très important, souligne-t-il. Nous allons organiser des sorties et des meetings afin que nos employés apprennent à se connaître.» Il faut dire que la succession n'a pas été simple. Certains collaborateurs, très attachés à la personnalité de Pierre Bacle, ont démontré une certaine méfiance, pour ne pas dire plus, à l'égard de leur nouveau directeur. D'une voix posée et agréable, Jean-Daniel Zürcher expose sa philosophie: «J'ai toujours essayé de maintenir un équilibre entre ma vie privée et ma vie professionnelle. J'ai quatre enfants, et je veux avoir du temps pour eux.»