Ce n’est pas tous les jours que le héros d’un roman prend les traits d’un horloger. Et encore moins lorsqu’il est question de sombres machinations destinées à bouleverser l’ordre mondial. Comme ce n’est pas fréquent que le propriétaire d’une marque horlogère se mue en romancier. Avec son ouvrage Les Mystères d’Apophis, Jean-Marie Schaller, propriétaire de la marque Louis Moinet, retrace la vie de l’horloger français qui a donné vie au tout premier chronographe et dont ses garde-temps portent le nom.