Souvent regardée de haut à ses débuts, la montre connectée est toujours plus ressentie comme une sérieuse concurrence par les horlogers suisses. Parmi 55 patrons du secteur interrogés par le cabinet de conseil Deloitte entre mi-août et mi-septembre, 34 considèrent que l’industrie helvétique a raté ce virage technologique.