Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Alexandre de Juniac est le nouveau directeur général de l’ITA depuis septembre dernier. Ex-président directeur général d’Air France-KLM, il a succédé au Britannique Tony Tyler.
© CYRIL ZINGARO

Restructuration

L’IATA délocalise une partie de ses effectifs genevois

L’Association internationale du transport aérien, dont les locaux à Genève Aéroport concentrent environ 450 employés, cherche à transférer 60 d’entre eux vers Madrid et Montréal. Une première vague de départs est envisagée cette année, suivie d’une deuxième en 2018

L’Association internationale du transport aérien (IATA, en anglais) a l’intention de déplacer une partie de ses effectifs de Genève vers Madrid et Montréal, a appris «Le Temps». Les employés travaillant dans le Centre Swissair, lequel jouxte le terminal de Genève Aéroport, ont été prévenus ce mercredi de cette délocalisation. Une consultation interne a été lancée. Au total, 60 salariés sont visés. La restructuration, qui répond à la mise en place d’un nouveau centre mondial sur les systèmes de règlement financier et ne découle par d’un programme de réduction des coûts, doit se passer en deux temps: une première vague de départs ces prochains mois, puis une autre l’année suivante.

Lire aussi: Genève Aéroport s’offre le Centre Swissair pour 72 millions de francs

Cette décision intervient alors que Genève Aéroport et le canton ont racheté, fin 2016, pour 72 millions de francs, une partie majoritaire du bâtiment sombre dans lequel se situe l’IATA.

Une réalité nuancée

Interpellée sur ses intentions, suite à cette acquisition de Cointrin en novembre dernier, l’IATA avait assuré au Temps «avoir rencontré les autorités genevoises et aéroportuaires, pour leur confirmer [son] intention de rester à Genève». Une présence, certes, mais réduite. Selon nos informations, les collaborateurs visés par ce déménagement auraient été invités notamment à accepter un salaire espagnol ou canadien jusqu’à 40% inférieur à celui qu’ils touchent en Suisse.

L’IATA, dont la direction générale a été reprise en septembre dernier par Alexandre de Juniac, ex-patron d’Air France-KLM, est le principal organisme commercial du secteur aéronautique. L’entité privée, à ne pas confondre avec l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), une organisation dépendante des Nations unies et chargée d’établir des normes internationales pour le transport aérien, maintient historiquement une forte présence à Genève. Ses bureaux exécutifs abritent près du tiers de ses effectifs mondiaux, soit plus de 200 employés, dédiés notamment à la sécurité des passagers.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)