Depuis le 1er janvier, il est possible d’obtenir une licence fintech auprès de la Finma. L’objectif de base de cette licence «light» est simple: favoriser les entreprises innovantes, en particulier dans le domaine des nouvelles technologies financières. Qui peut en profiter? Quels modèles d’affaires imaginer?

Lire aussi: Les investissements dans la fintech décollent