La nouvelle génération ne méprise pas le travail. Au contraire, elle l’idéalise. Elle en attend beaucoup, peut-être trop. Pour elle, le travail est plus qu’un salaire. C’est un moyen de se développer et de promouvoir des valeurs. La démarcation entre travail et vie privée s’estompe. Mais est-ce vraiment possible?

La définition d’une nouvelle génération ne se fait plus par la durée, les fameuses trente années. Désormais, ce sont les technologies dominantes qui déterminent à quelle génération vous appartenez.