Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Marissa Mayer est de plus en plus sous pression faute de pouvoir montrer des résultats probants. /AP
© Eric Risberg

Internet

Liés aux incertitudes stratégiques, les résultats de Yahoo! continuent de chuter

En ce premier trimestre 2016, les résultats de Yahoo! ne sont pas ceux escomptés: le groupe fait état d'une perte nette de 99 millions de dollars, et d'un chiffre d'affaires en baisse de 11%

Le déclin des résultats de Yahoo! s'est poursuivi au premier trimestre, alors que l'ex-fleuron d'internet continue d'explorer ses options stratégiques, et notamment des cessions d'actifs pour lesquels la période de dépôt d'offres préliminaires vient de s'achever.

«Nous avons fait des progrès importants en vue de potentielles alternatives stratégiques pour Yahoo. Notre conseil d'administration, notre équipe dirigeante et moi sommes complètement sur la même ligne sur cette priorité pour les actionnaires», a assuré la directrice générale, Marissa Mayer, citée dans un communiqué.

Lire aussi: Le dépeçage de Yahoo! semble désormais imminent

Yahoo! n'a donné aucun détail dans l'immédiat sur les offres préliminaires de rachat qu'il acceptait jusqu'à lundi pour potentiellement n'importe quelle partie du groupe, y compris son coeur de métier, à savoir les sites et services en lignes comme la messagerie Yahoo! Mail et le portail d'actualités Yahoo News.

D'après certains médias américains, l'opérateur de télécoms Verizon serait l'un des principaux candidats pour un possible rachat des activités internet de Yahoo!: il pourrait en effet les fusionner avec sa filiale AOL, un autre ex-fleuron d'internet qu'il a récemment racheté. Les médias ont aussi évoqué entre autres un intérêt de plusieurs fonds d'investissement ainsi que de YP Holdings, une société rassemblant les activités numériques des anciennes pages jaunes américaines.

Les actionnaires perdent patience

En attendant, Yahoo! a annoncé avoir accusé une perte nette de 99 millions de dollars sur les trois premiers mois de 2016, contre un bénéfice de 21 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a plongé pour sa part de 11% à 1,1 milliard de dollars.

Ces chiffres sont légèrement moins mauvais que ce que craignaient les analystes, mais semblent confirmer le peu de résultats de la stratégie menée depuis plus de trois ans par Marissa Mayer pour tenter de relancer la croissance du groupe. Les actionnaires commencent à perdre patience, à l'image du fonds d'investissement Starboard Value qui mène l'offensive pour faire tomber le conseil d'administration lors de la prochaine assemblée générale.

Yahoo! a tenté de gagner du temps en annonçant début février une restructuration qui va réduire ses effectifs de 15%, et en entamant un vaste examen des solutions stratégiques qui s'offrent à lui, n'écartant dans ce cadre la cession d'aucun actif, y compris dans son coeur d'activité.

Lire aussi: Yahoo! prévoit de supprimer près de 1500 postes

Les chiffres publiés sont légèrement moins mauvais que ce que craignaient les analystes, et Marissa Mayer a longuement insisté sur la croissance enregistrée dans les créneaux qu'elle considère comme prioritaires comme le mobile, la vidéo, les contenus «sociaux» ou la publicité native, conçue pour s'intégrer le plus discrètement possible à un service en ligne.

Ces activités ont représenté au premier trimestre 390 millions de dollars de revenus, soit une hausse de 7% sur un an, et la patronne de Yahoo! s'est dit convaincue «d'atteindre ou de dépasser» l'objectif affiché de 1,8 milliard pour l'ensemble de cette année.

Dans les échanges électroniques d'après-clôture à Wall Street, l'action Yahoo gagnait 1,40% à 36,84 dollars vers 22H15 GMT.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)