Les menaces de nouvelles sanctions contre la Russie se sont faites encore plus pressantes à l’approche de la rencontre entre le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken et son homologue russe Sergueï Lavrov ce vendredi à Genève. Lors de son intervention jeudi dans le cadre de l’Agenda de Davos organisé par le World Economic Forum (WEF), Ursula von der Leyen a été ferme. «Notre réponse sera massive si les troupes russes devaient entrer en territoire ukrainien, a averti la présidente de la Commission européenne. Nous sommes fin prêts à répondre à la politique dangereuse de Kremlin.» La veille, le président américain Joe Biden évoquait des «punitions» au moindre geste inamical russe.