L’organisation de protection des animaux MFAH (Militant Forces Against Huntingdon Life Science), revendique l’incendie qui a dévasté la maison de vacances de Daniel Vasella dans la commune tyrolienne de Bach. La section autrichienne de cette association d’ultras de la cause animale serait responsable de l’attentat, commis dimanche aux petites heures du matin.

La revendication est parue sur le site directaction.info, géré selon le site 20 Minuten Online par l’organisation autrichienne MFAH (Militant Forces against Huntingdon Life Science). L’incendie, y est -il précisé, a été allumé avec 60 litres d’essence déversés sur la terrasse et le garage. Les militants de la cause animale menacent de «détruire la vie» du patron de Novartis et le somment de couper tout lien avec le laboratoire Huntingdon Life Sciences (HLS), spécialisé dans la recherche sur les animaux. La firme pharmaceutique assure toutefois ne plus collaborer avec HLS depuis des années.

Le chalet de Daniel Vasella, qui sert aussi de maison de chasse, avait échappé à la destruction. Seules des chambres froides, la salle des trophées et un bureau avaient été détruits. D’autres attentats ont visé des cadres de Novartis dans les derniers mois, selon la firme. Il y a dix jours, l’urne funéraire de la mère de Daniel Vasella dans le cimetière de Coire a été profanée. La police tyrolienne a pris note de la revendication et en vérifie l’authenticité.