Economie

L'incubateur d'entreprises de la ville de Genève n'a plus de directeur

Le conseil de la Fondetec, qui finance et loge des entreprises en Ville de Genève, a signifié à son directeur la fin de son mandat jeudi dernier

Jérôme Favoulet n’a plus de fonction à la Fondetec. Jeudi dernier, le directeur de cette fondation d’aide aux entreprises financée par la Ville de Genève s’est vu signifier la fin de son mandat par le conseil de fondation.

Les membres du conseil se sont basés sur un audit mené durant plusieurs mois tant sur l’aspect financier que sur la gestion des ressources humaines. «Nous avons constaté des dysfonctionnements dans la gestion opérationnelle et administrative de la Fondetec, confirme Anne-Marie Gisler, présidente du conseil. Et nous avons jugé que Jérôme Favoulet n’était pas la bonne personne pour mettre en place les mesures correctives.» Ces dysfonctionnements ne relèvent pas du pénal, assure la présidente.

Lire aussi: Dans l’usine à gaz des entrepreneurs

Recrutement d’un nouveau directeur

La Fondetec est une fondation de droit public, soutenue par la Ville de Genève. Sa mission est de financer des entreprises prometteuses et de les aider à se développer sur le territoire genevois. Elle compte sept employés. En octobre 2016, la municipalité avait voté une nouvelle dotation de 25 millions de francs sur dix ans, le capital de 10 millions accordé en février 2010 ayant été entièrement dépensé.

Les partis politiques élus en Ville de Genève délèguent neuf représentants au conseil. Ce dernier est autonome sur les questions de gestion des ressources humaines. Anne-Marie Gisler affirme ainsi qu’un processus de recrutement d’un nouveau directeur va commencer rapidement: «La priorité est de trouver la bonne personne et non d’aller le plus vite possible.»

Publicité