Dans un dépliant de Vaudinnove.ch, on apprend que «l’accès aux capitaux figure parmi les paramètres indispensables à la viabilité de tout écosystème centré sur l’innovation». Un lecteur pressé pourrait en déduire qu’il n’y a pas d’innovation sans financement, et que la première découle systématiquement du second, voire qu’un accroissement de volume de celui-ci permettra un envol de celle-là. Hélas, la réalité est beaucoup plus complexe.

Aussi, aucune baguette magique de financier ne sera jamais capable de faire jaillir l’innovation. Il y a une raison fondamentale selon moi qui est que: dans la hiérarchie des valeurs d’une entreprise, l’indépendance est une condition bien plus essentielle que le financement. Voici pourquoi.