En milieu de semaine, le marché suisse perd du terrain. Après avoir franchi la marque des 8100 points la veille en cours de séance, l'indice SMI se rapproche à nouveau des 8000 points, clôturant en repli de 0,5%. Il ne parvient pas pour le moment à sortir de sa marge de fluctuation, comprise entre 7800 et 8100 points. La Bourse suisse affiche une meilleure performance que ses homologues européennes, affectées par la réaction négative du secteur des télécommunications à la décision de France Télécom de réduire la fourchette du prix d'introduction en Bourse de sa filiale de téléphonie mobile Orange.

Parmi les blue chips, Swiss Re se replie de plus de 1% à 3741 points, dans le sillage de sa conférence de presse devant un parterre d'analystes. La compagnie prévoit que son bénéfice net progressera d'un peu plus de 20% durant l'exercice 2000, un chiffre nettement inférieur aux estimations. Par ailleurs, Swiss Re annonce la création d'une filiale de services financiers regroupant les divisions Swiss Re Investors (gestion d'actifs), Swiss Re New Markets (financement des entreprises) et Capital Partners (composé de la banque d'affaires Fox Pitt, Kelton et de NCM).

SAirGroup en hausse

Pour sa part, SAirGroup progresse de près de 1% à 253 points. Le directeur des opérations aériennes du groupe, Moritz Suter, n'est pas sûr que Swissair et sa filiale belge déficitaire Sabena aient un avenir commun. Les conseils d'administration des deux groupes devraient annoncer aujourd'hui leur décision sur l'éventuelle mise en œuvre d'un plan de recapitalisation pour le transporteur belge. Pour ce qui est de la stratégie, Moritz Suter précise qu'il souhaite se concentrer sur le renforcement de Swissair et Crossair et trouver des solutions pour les compagnies du groupe qui ne sont pas assez rentables. Par ailleurs, les pilotes de Sabena ont fait grève pendant quelques heures avant de trouver un accord pour la poursuite des négociations portant sur le programme de restructuration.

De son côté, le bon Roche figure également parmi les progressions de la journée. Le titre gagne 0,8% à 15 580 points. Il casse sa résistance technique située à 15 500, ce qui pourrait ouvrir la voie vers une prochaine conquête du sommet des 16 000 points. Roche profite de rumeurs faisant état d'une éventuelle alliance avec son homologue Novartis. Cette dernière ne réagit guère à ces spéculations et se replie de 1,1% à 2735 points.

Parmi les valeurs secondaires, Unilabs plonge de près de 16% à 1400 points après avoir publié des résultats semestriels inférieurs aux attentes du marché. Son chiffre d'affaires a progressé de 15% à 86,4 millions de francs et son bénéfice net de 16% à 6,5 millions. La société réduit son objectif de croissance pour l'ensemble de l'exercice 2000/2001 de 20 à 15%, en raison du report d'un contrat avec un hôpital espagnol. Unilabs, qui emploie actuellement 1000 collaborateurs et est active dans le domaine des laboratoires cliniques, prévoit de renforcer sa présence en France d'ici au mois de mai.