Pendant des années, le chocolatier Lindt & Sprüngli a fait office de premier de la classe sur le marché suisse, tant les qualités de l’entreprise zurichoise étaient nombreuses et sa progression linéaire: triplement de son chiffre d’affaires en vingt ans et performance annuelle moyenne de 13% du cours de son titre. Dernièrement pourtant, certaines des caractéristiques qui en faisaient une entreprise exceptionnelle ont pesé en sa défaveur et les effets liés à la crise du Covid-19 l’ont impactée bien plus fortement qu’on ne l’imaginait.

Lire aussi: Lindt, une nouvelle fois au sommet