Les cryptoactifs n’ont pas toujours eu bonne réputation sur le marché, notamment parce qu’ils ont été portés à la connaissance du public par des scandales liés au blanchiment d’argent, comme lors du démantèlement du marché noir Silk Road. Néanmoins, d’après un rapport de Chainalysis, «2020 state of the Crypto crime», les opérations de cryptomonnaies illicites ne représentent qu’une très faible part de l’ensemble des activités des cryptoactifs, 1,1% seulement.

Lire aussi: Quelle cryptomonnaie sera lancée en 2020?