L’industrie suisse a continué de souffrir des effets de la récession économique au quatrième trimestre 2009. La production a diminué de 1,1% sur un an et les chiffres d’affaires de 4,3%. Les entrées de commandes ont en revanche progressé de 1,4%.

Le tableau d’ensemble pour la période couvrant octobre à décembre de l’an dernier apparaît cependant moins sombre que lors des trimestres précédents. La remarque vaut particulièrement pour les chiffres d’affaires, a indiqué jeudi l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Commerce extérieur Les exportations suisses ont bénéficié de la reprise économique internationale en février pour progresser de 3,3% sur un an à 14,85 milliards de francs. Le phénomène a profité à une majorité de secteurs, situation qui ne s’était plus vue depuis près d’un an et demi.

La croissance repose sur les marchés asiatique et nord-américain, a indiqué jeudi l’Administration fédérale des douanes (AFD). En revanche, les exportations à destination des pays de l’Union européenne (UE) ont stagné, confirmant que la reprise est plus poussive sur le Vieux continent qu’ailleurs.

Les importations helvétiques ont reculé de 0,9% en février pour s’établir à 13,56 milliards de francs. Au final, la Suisse a dégagé un excédent commercial de 1,29 milliard, en hausse de 83,9% par rapport à février 2009, précise le communiqué.

Depuis le début de l’année 2010, les exportations ont augmenté de 1,3% à 29,37 milliards de francs, alors que les importations diminuaient de 2,4% à 25,65 milliards. L’excédent s’est lui fixé à 3,71 milliards (+37,6%).

Exportations horlogères Les exportations horlogères suisses ont confirmé en février leur retour à la croissance. Elles ont progressé de 14,2% par rapport au même mois de l’an dernier à 1,2 milliard de francs. En janvier, la hausse avait atteint 2,7%, après quatorze mois consécutifs de baisse.

Au cours des deux premiers mois de l’année 2010, les exportations ont augmenté de 8,6%, a indiqué jeudi la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH). Elles se sont notamment accrues de 18,7% à destination des Etats-Unis, deuxième débouché pour le secteur, pour totaliser 121,4 millions de francs.