Les prix à la consommation ont poursuivi leur hausse en Suisse, l’inflation atteignant 2,5% sur un an en avril. L’envolée des tarifs des hydrocarbures a encore une fois largement contribué au renchérissement pendant le mois sous revue.

Comparé au mois précédent, l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,4% pour s’établir à 103,3 points en avril, a annoncé jeudi l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Consulter notre tableau de bord de l’économie

Ces niveaux sont conformes aux prévisions des économistes interrogés par AWP. Ces derniers tablaient sur une hausse des prix à la consommation entre 2,3 et 2,6% sur un an. La variation mensuelle était attendue entre 0,1 et 0,5%.

Lire aussi: Inflation et pouvoir d’achat: garder son calme

Ces derniers mois, les prix n’ont cessé d’augmenter, notamment en raison de la guerre en Ukraine qui a fait s’envoler les prix de l’or noir et de certaines denrées alimentaires. Le taux d’inflation en Suisse est cependant nettement inférieur à ceux enregistrés dans la zone euro et aux Etats-Unis, la force du franc protégeant partiellement contre une trop forte hausse des prix.

Lire aussi: Face à l’inflation, la FED procède à des hausses de taux inédites depuis plus de vingt ans

En février, l’inflation avait accéléré dans la Confédération de 2,2% sur un an et de 2,4% en mars.

En avril, les plus fortes hausses de prix ont été constatées pour le mazout, qui s’est envolé de 75,6% sur un an, le transport aérien (+54,8%), les locations de voitures (+30,5%), le diesel (+28,3%) et l’essence (+25,1%).

Des baisses ont par contre été enregistrées pour certains fruits comme les baies (-16,3%), dans la parahôtellerie (-11%) et les voyages à forfait nationaux (-7,2%).