L’inflation ne frappe pas tout le monde de la même manière. Et, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, elle n’affecte pas toujours les ménages les plus pauvres. Au contraire, selon une étude du KOF, le centre de recherches conjoncturelles de l’EPFL, publiée mercredi, les revenus les plus élevés sont les plus confrontés à l’inflation actuelle.