Portée quasi disparue depuis une trentaine d’années dans le monde développé, l’inflation pourrait refaire son apparition. Un retour déjà moult fois annoncé, mais qui, cette fois, se matérialiserait sous l’effet d’une globalisation au ralenti et d’une demande paralysée se réveillant d’un coup. Explications en trois étapes, dont certaines pourraient se réaliser ces prochains mois.

1. Le risque déflationniste (encore)