Glencore. Les tenants de l'initiative pour des multinationales responsables ont leur cible favorite et ils sont aidés par l'actualité. En juin, on apprenait que le géant des matières premières faisait l'objet d'une enquête du MPC pour défaut d'organisation lié à des faits présumés de corruption en Afrique. Encore une affaire qui pourrait faire pencher la balance en faveur d'un vote favorable à l'initiative, le 29 novembre, même si les cas de pots-de-vin échappent à son rayon d'action.

Lire aussi: Glencore empêtré dans une affaire de fioul pourri