Son lancement inquiétait les opérateurs télécoms. L'initiative populaire fédérale «Saferphone» n'aboutira pas. Le comité responsable a annoncé mardi retirer le texte qui visait une meilleure protection contre le rayonnement des antennes de la téléphonie mobile.

Le texte lancé en septembre 2022 était porté par l'association Frequencia, qui a fait l'objet de critiques. Le projet de créer un nouvel organisme responsable a échoué, ont reconnu les initiants dans un communiqué. L'initiative sera retirée et la collecte de signatures interrompue.

Lire aussi: Saferfone, l’initiative qui fait peur aux opérateurs télécoms

Les initiants maintiennent que les revendications fondamentales de l'initiative demeurent importantes. Ces objectifs seront poursuivis par différentes voies, y compris par des interventions aux Chambres fédérales, précise le communiqué.

Frequencia avait été fondée en 2019 pour manifester contre l'introduction de la 5G. Selon différents articles de presse, l'association s'était fait remarquer par le passé par ses déclarations conspirationnistes.