Genève

L’innovation a sa plateforme dédiée

La Fondation Nomads a annoncé le lancement d’une plateforme qui doit permettre aux innovateurs romands de se connaître

«La Suisse arrive souvent au sommet des classements des pays les plus innovants. Mais nous ne sommes pas bons dans le faire-savoir.» Forte de ce constat, Sabrina Cohen Dumani, présidente de la Fondation Nomads, a fédéré les principaux acteurs de l’innovation à Genève pour lancer la plateforme Innovation Finder, dont la création a été annoncée aujourd’hui, à l’occasion du Genève Campus international de l’innovation, organisé par le Département de la sécurité et de l’économie.

Les entreprises et les institutions de la région sont invitées à s’enregistrer sur le site geneva.innovationfinder.ch. Elles y sont classées en sept familles: start-up, PME/PMI, multinationales, organisations internationales et ONG, hubs, investisseurs, universités, HES et centres de formation professionnelle.

Une seconde étape à l'étude

«L’innovation aujourd’hui ne se joue pas uniquement au sein de chaque secteur économique, ajoute Sabrina Cohen Dumani, mais dans leur synergie. Nous sommes à l’heure de la co-création, où les solutions se trouvent à plusieurs. Mais pour travailler ensemble, encore faut-il se connaître.»

Cette plateforme vise précisément à cela: dresser une carte des acteurs de l’innovation de la région afin de les rendre visibles au plus grand nombre. La seconde étape est déjà à l’étude, mais elle n’est pas encore financée: l’ouverture d’un campus de 30 000 m², où les entrepreneurs pourraient se rencontrer et bénéficier de formations dans six domaines clés allant de la cybersécurité à la mobilité.

Mise au point par la société Amaris, la plateforme est ouverte au grand public. Nomads, fondation à but non lucratif, se charge de mettre les données à jour. A terme, l’ambition de Sabrina Cohen Dumani est plus large: «Faire de la Suisse un immense Fablab.» Provoquer la rencontre entre les acteurs de l’innovation, espère-t-elle, va permettre de réaliser que les outils développés par exemple dans les universités, parfois très coûteux, peuvent servir plus largement. «Notre Innovation Finder va permettre d’abord de recenser ces outils puis de les mutualiser», conclut-elle.

Publicité