Nommée à la tête de DeWitt à l'âge de 34 ans seulement, Nathalie Veysset est issue du monde de la finance, aux antipodes de l'univers horloger. Cette experte en gestion d'entreprise a fait sa carrière au sein de Credit Suisse où elle occupait un poste de direction. Elle se décrit comme «une personnalité dynamique, qui avance vite». A voir son parcours, on veut bien la croire. Interview d'une manager atypique.

Le Temps: Préférez-vous les structures hiérarchiques ou le travail en réseau?

Nathalie Veysset: Les deux. Travailler en réseau permet à chacun de faire valoir ses compétences. Mais il faut aussi une structure claire afin que chaque salarié y trouve sa place et puisse accomplir son travail sereinement.

- Une erreur de management que vous voulez absolument éviter?

- M'enfermer dans ma tour d'ivoire et perdre le contact avec la réalité, les marchés, l'entreprise. Le dialogue permet d'être flexible, rapide et réactif. C'est capital dans une économie hypercompétitive comme la nôtre.

- Comment favorisez-vous l'innovation?

- Nous avons créé une cellule entièrement dédiée à la recherche et au développement. Elle est libérée de toute contrainte opérationnelle. Nous avons également mis sur pied des groupes de travail où nos collaborateurs peuvent faire valoir leurs idées.

- Toujours trop ou jamais assez d'informations?

- La question est surtout de veiller à ce que chaque membre de l'entreprise possède la même information et parle le même langage. Nous avons mis au point une base de données accessible à tous et dans laquelle tous les départements trouvent la même information. Dans une manufacture horlogère, il y a une foule de métiers différents qui poursuivent tous le même objectif: produire une montre et la vendre. Ils doivent donc bien se comprendre.

- S'organiser, c'est avant tout...?

- Se fixer des priorités et avancer sans perdre de vue son objectif. Faute de quoi, on se fait dévorer par les urgences du quotidien.

- Le bon CEO est-il plutôt empathique ou autoritaire?

- Le devoir du CEO est surtout de montrer l'exemple. Principalement dans son comportement, qui doit refléter les valeurs qu'il souhaite insuffler à l'entreprise. Si vous voulez que les gens arrivent à l'heure et que vous êtes systématiquement en retard, cela ne fonctionne pas.

- Votre recette antistress?

- J'aime beaucoup marcher en forêt. Quand je me sens stressée, me balader me permet de faire le vide et de prendre de la distance avec les événements.