Vingt-quatre mille milliards de dollars, c’est la valeur économique des ressources océaniques mondiales, ce qui en fait la septième économie du monde. Une économie bleue durable n’est pas seulement cruciale pour la santé de la planète et de l’homme, elle est également rentable. Avec l’accélération du changement climatique, la pollution plastique et la surpêche, l’état des océans se détériore. Selon la trajectoire actuelle, en 2050, il y aura ainsi plus de plastique, en poids, que de poisson dans les océans*. Un engagement actif des investisseurs peut contribuer à renverser cette crise.

Selon une étude menée par Credit Suisse et Responsible Investor, plus du tiers des grands investisseurs institutionnels considèrent l’économie bleue comme l’un des thèmes d’investissement durable les plus importants en 2020. Néanmoins, elle reste parmi les objectifs de développement durable les moins investis, par manque de solutions disponibles.