Les vacances sont faites pour se reposer. Mais, comme chaque année, la place au soleil doit se mériter. Les traditionnels bouchons au Gothard ou au Lötschberg sont complétés par ceux de Cointrin et de Kloten.

Nous nous y sommes relativement habitués et luttons déjà avec plus ou moins de réussite contre le bouchon (par exemple en ne râlant pas dans la halle des départs, en prévoyant suffisamment de sandwichs pour les enfants dans la voiture, en espérant les prochains tunnels pour 2050, etc.).

Par contre, le bouchon de la communication croissante reste totalement irrésolu. Aujourd'hui, lorsque je demande les cours de la Bourse sur Internet, il y a toujours quelqu'un qui «pédale dans la choucroute».

Plus personne n'est atteignable par téléphone, tout le monde se cache, plus derrière une secrétaire, mais souvent dans une boîte vocale. Avant, je ne recevais pas dix fax par jour, aujourd'hui plus de douze e-mails quotidiens.

Quand je rentre après quinze jours de vacances, une centaine de messages attendent ma prompte réponse.

Parmi ces messages, il en est de la plus haute importance, comme «le courrier est arrivé…» et d'autres moins intéressants («budget pour l'année prochaine»), le tout dans un ordre disparate. Je suis donc contraint de partir à la pêche parmi des titres aussi obscurs que «Conc. ques. du 2.3».

Le bouchon de la communication n'est pas une question de quantité d'informations, mais de son tri. L'intelligence artificielle permet déjà, selon certaines conditions préalablement données, de trier l'information indésirable. Phonak présentera en automne une nouvelle solution digitale au niveau du système d'audition qui reconnaît des signaux auditifs comme le fait le cerveau. Les bruits indésirables seront automatiquement filtrés et la langue désirée automatiquement identifiée et amplifiée.

Cet appareil permettra par exemple de s'adresser à l'interlocuteur désiré dans une «party» bruyante.

Tant que je ne disposerai pas d'un système semblable pour ma messagerie électronique, je propose, pendant la durée de mes vacances, une zone mondiale sans e-mails. Je me donne le droit d'éliminer les messages entrés durant cette période sans les lire.

Bonnes vacances sans bouchons!

* Président du conseil d'administration de Phonak SA.