Technologie

Comment l’iPhone 7 renforcera Apple

Les nouveautés de l’iPhone 7, comme la suppression de la prise jack, ont déçu de nombreux fans. Pourtant, ces nouveautés seront suffisantes pour qu’Apple résiste à ses concurrents, selon les experts

Interdiscount qui distribue des pommes à ses clients pour «célébrer» le nouvel iPhone. Mobilezone qui affirme que «la ruée sur l’iPhone peut commencer», prédisant «comme chaque année, une demande énorme». Et Tim Cook, directeur d’Apple, qui prétend avoir créé «le smartphone le plus avancé au monde».

Depuis la présentation, mercredi soir, des modèles 7 et 7 Plus par Apple, des paroles dithyrambiques ont accompagné les nouveaux iPhone. Mais pas seulement. En n’apportant que des améliorations mineures à ses smartphones, en tout point prédites par les rumeurs, Apple semble avoir déçu de nombreux fans. Mais selon des experts, la marque a suffisamment innové pour garder son téléphone attractif.

Mais de quelles innovations parle-t-on? Les nouveaux modèles, en vente dès le 16 septembre, seront résistants à l’humidité et à la poussière. Les capteurs photo et les haut-parleurs seront améliorés, le bouton central sera doté de davantage de fonctions alors que la prise jack sera abandonnée. De quoi décevoir de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Mais aussi des sites spécialisés.

L’iPhone 7 n’est pas un appareil sur lesquels les gens vont dépenser 649 dollars

Ainsi, Quartz qualifie Apple de «toujours aussi ennuyeuse», affirmant que «ses deux produits les plus importants n’ont reçu qu’un lifting mineur». Or cette année, paire, aurait dû voir le lancement d’innovations majeures, à la différence des années impaires lorsque les modèles «S» sont lancés. L’iPhone 7 «aurait dû être un lancement majeur, or ce n’est pas un appareil sur lesquels les gens vont se ruer et dépenser 649 dollars».

Des «fans frustrés»

Le site spécialisé Cnet signale un autre problème: «De nombreux fans vont être frustrés par le fait que l’innovation la plus importante – le double objectif avec grand-angle et lentille télescopique capable de zoomer dix fois – n’est présente que sur le modèle 7 Plus», doté d’un écran de très grande taille et qui se vend beaucoup moins que le modèle classique.

Jamais aucun iPhone ne sera lancé dans autant de pays au début

A priori, pas de quoi provoquer un retournement des ventes. Lors du dernier trimestre, les ventes d’iPhone avaient chuté, sur un an, de 21% à 40,4 millions d’unités, pour une baisse des revenus liés de 26,8%. Et pourtant. Selon Neil Mawston, directeur de Strategy Analytics, l’iPhone 7 permettra à Apple de détenir 13% du marché du smartphone durant le troisième trimestre, soit mieux que les 12% du trimestre précédent.

Vers des écrans pliables

«Jamais aucun iPhone ne sera lancé dans autant de pays au début. De plus, si l’iPhone 7 ne comporte que des améliorations mineures par rapport aux modèles précédents, il en affiche suffisamment pour rester au contact de Samsung et devancer Huawei. Mais il ne va pas les tuer», affirme l’analyste.

L’autonomie de l’iPhone 7 devrait durer en moyenne deux heures de plus que l’iPhone 6S

Selon Neil Mawston, Apple ne fait en tout cas pas moins bien que ses concurrents. «L’innovation, pour les smartphones, est en pause et le marché attend «the next big thing» (ndlr: la prochaine révélation). Cela pourrait être des écrans tactiles pliables ou à rouler, offrant un affichage plus grand lié à un design compact». Mais il ne s’agit pour l’heure que de prototypes.

L’importance de la batterie

Analyste chez Piper Jaffray, Gene Munster estime aussi qu’Apple en a montré assez pour tenir sa position ses prochains mois: «L’amélioration de l’autonomie de la batterie, via une meilleure intégration du matériel et du logiciel, via la puce A10, sera sans doute la chose la plus importante pour le consommateur. L’iPhone 7 devrait ainsi durer en moyenne deux heures de plus que l’iPhone 6S.

Citée par Bloomberg, Lauren Guenveur, analyste chez Kantar Worldpanel, estime quant à elle que «la plupart des gens achètent un nouveau téléphone pour disposer d’une meilleure batterie, de davantage de mémoire et d’un processeur plus rapide. Or c’est ce qu’a présenté Apple». Mais la pression sera sans doute plus grande sur Tim Cook, dans un an, lorsque Apple célébrera les dix ans de l’iPhone. Un iPhone qui représente aujourd’hui 56,7% de son chiffre d’affaires total.

De nouvelles montres

Apple ne communique toujours pas de chiffre de vente pour ses montres. En l’absence de données officielles, les analystes se basent sur des estimations pour affirmer que l’Apple Watch séduit moins. Cette semaine, le cabinet de recherche IDC affirmait que les ventes de la montre d’Apple avaient reculé de 3,6 à 1,6 million d’unités entre les deuxièmes trimestres 2015 et 2016.

Sa part de marché serait passée de 72 à 47%. Petite consolation pour Apple, c’est l’ensemble du marché, toujours selon IDC, qui serait en recul, les ventes de smartwatches ayant baissé de 32% en l’espace d’un an.

Mais la société de Tim Cook veut réagir. Apple a ainsi annoncé mercredi soir plusieurs    nouvelles montres, dont l’Apple Watch Series 2 (premier prix: 419 francs) et l'Apple Watch Nike + (prix d'entrée similaire, bracelet spécial pour le sport et application dédiée).

Ces modèles seront résistants à l'eau, dotés d'un processeur plus puissant et surtout munis d'un GPS. Apple vise ainsi particulièrement les adeptes de la course à pied, qui n'auront désormais plus à porter leur iPhone avec eux. Fitbit, numéro un du marché des bracelets sportifs, est ainsi clairement visé par Apple. La marque a d'ailleurs beaucoup insisté, mercredi soir, sur les fonctions de sa montre liées au fitness.


Sur le même sujet:

Apple a présenté l’iPhone 7 et une nouvelle montre

Apple Pay suscite des tensions en Suisse

Apple se met à la téléréalité

Publicité